Grève dans une mine d'Areva au Niger

Le personnel de la mine d'uranium Cominak d'Areva au Niger s'est mis en grève pour trois jours lundi, affirmant n'avoir pas perçu intégralement les primes liées à la réalisation d'objectifs financiers en 2015, ont déclaré deux syndicats. «Sur les 800 salariés de Cominak, seuls neuf n'ont pas respecté l'appel à la grève ce matin», a dit Miou Amadou, patron de la section Cominak du syndicat Synamin. Il précise que 70% du montant des primes seulement avaient été versés. Le syndicat Syntramin a également apporté son appui à la grève.

 

Située dans le nord-ouest du Niger, Cominak a produit 1607 tonnes d'uranium en 2015. Areva détient 34% de la mine et une holding publique nigérienne 31%, le japonais Overseas Uranium Resources Development Company 25% et l'espagnol Empresa Nacional des Uranio les 10% restants.